Qu’est-ce qu’un business plan ?

AUTO-ENTREPRENEUR Création Entreprise EARL EIRL EURL GAEC SA SARL SAS SASU SCEA SCI

Le business plan ou le plan d’affaires est une étape clé dans la création d’une entreprise. C’est un outil incontournable de l’entrepreneur.

La création d’une entreprise comporte plusieurs étapes dont le business plan qui est indispensable pour la réussite de la création de son entreprise.

Il existe 7 étapes principales à la création d’une entreprise :

  • Trouver une idée.
  • Réaliser une étude de marché.
  • Monter un business plan.
  • Chercher des financements.
  • Trouver des aides et des subventions.
  • Choisir un statut juridique.
  • Réaliser les formalités administratives pour la création de l’entreprise.

Aujourd’hui nous voyons comment réaliser un business plan.

Quelle la définition du business plan ?

 Tout créateur d’entreprise doit, avant de se lancer, élaborer un business plan qui permet de concrétiser le projet et de se projeter dans l’activité qui sera créée.

Il s’agit d’un document qui formalise et structure le projet par écrit qui présente les éléments principaux du projet notamment sur le plan financier et permet ainsi d’éviter les mauvaises surprises.

La rédaction de ce document est souvent perçue comme un exercice difficile et parfois même comme une perte de temps.

Cependant, c’est un élément indispensable car il est attendu par les investisseurs et autres partenaires pour les convaincre du sérieux et de la fiabilité du projet ainsi que de la viabilité économique de la future entreprise.

Quel est l’utilité d’un business plan?

Le business plan a un but argumentaire et a vocation à convaincre le destinataire pour lequel il a été rédigé.

Il doit permettre au dirigeant de l’entreprise :

  • D’obtenir un financement bancaire.
  • De bénéficier de participations de la part d’investisseurs externes.
  • De négocier des tarifs préférentiels et des délais de paiement auprès d’un futur fournisseur.

Que contient un business plan ?

Il n’y a pas de modèle universel qui existe, mais certains éléments sont importants à insérer dans le business plan. Il comporte souvent une vingtaine de pages. La structure du document dépendra du destinataire car selon si c’est pour une banque ou un investisseur il ne sera pas rédigé de la même manière.

Les éléments pertinents à insérer dans son business plan sont :

  • Sommaire
  • Rédaction d’un executive summary

Ainsi, un business plan commence par un executive summary (2 pages maximum) qui résume le projet et en expose la pertinence dans l’optique de convaincre rapidement les partenaires et de faciliter la levée de fonds.

  • La présentation du projet

Il faut veiller à présenter :

  • Lactivité et le secteur d’activité de la future entreprise en étant le plus précis.
  • Les créateurs et les différents collaborateurs avec les parcours et les compétences de chacun.
  • Le modèle économique (politique de prix, perspectives de CA sur les 3 à 5 premières années, le seuil de rentabilité).
  • Plan d’actions envisagé au niveau commercial et marketing.
  • Les valeurs et la vision de l’entreprise ainsi que ses missions.
  • Insérer l’étude de marché réalisée en amont

L’étude de marché comprend :

  • L’analyse du marché.
  • Les tendances observées sur le marché.
  • Les contraintes et réglementations du secteur d’activité de la future entreprise.
  • Le lieu de l’implantation de la future entreprise.
  • Le profil des futurs clients de l’entreprise de façon détaillée (tranche d’âge, catégorie socioprofessionnelle, zone géographique).
  • Les futurs concurrents.
  • Le positionnement et l’avantage concurrentiel.
  • La partie économique du business plan

Pour cela, on s’appuie souvent sur la méthode des 4P aussi appelée mix-marketing pour définir la stratégie commerciale de l’entreprise :

  • Prix (Price) : la politique de prix (gamme de prix, formules, prix dégressifs).
  • Produits (Products) : le catalogue de produits et leurs caractéristiques.
  • Distribution (Place) : la stratégie de distribution de l’entreprise, c’est-à-dire la manière dont l’entreprise distribue ses produits (boutique, revendeurs, site internent).
  • Communication (Promotion) : la stratégie de communication et marketing que l’on va mettre en place pour le développement de nos produits, comment l’entreprise va attirer et fidéliser ses clients, réfléchir à l’image de marque et le logo.
  • La structure juridique

Elle détermine le régime social, les règles de fonctionnement de votre entreprise, la responsabilité du dirigeant, le régime fiscal de l’entreprise.

  • Les données financières

Cette partie est importante car c’est sur celle-ci que se fonde un futur investisseur pour évaluer la rentabilité du projet.

Les tableaux de prévisions financières doivent donc être clairs et complets.

Les éléments qui doivent figurer dans la partie financière du business plan :

  • Le plan de trésorerie annuel (c’est l’ensemble des fonds disponibles immédiatement)

Il récapitule tous les encaissements (rentrées d’argent) et les décaissements (les sorties d’argent) de l’entreprise sur la première année. Il permet de déterminer mensuellement la trésorerie disponible.

Une bonne situation de trésorerie durable sur le long terme est indispensable au bon fonctionnement de l’entreprise.

  • Le compte de résultat prévisionnel (c’est l’un des tableaux les plus importants)

Il réunit deux colonnes : les charges (les dépenses) et les produits (les recettes) durant un exercice. La différence entre les deux indique soit des bénéfices, soit   des pertes pour l’entreprise.

On y retrouve le chiffre d’affaires prévisionnel et les dépenses prévisionnelles.

L’objectif c’est de montrer aux investisseurs que le chiffre d’affaires prévu couvrira les dépenses prévisionnelles et que la rentabilité dégagée permettra la rémunération du dirigeant et des futurs collaborateurs.

  • Le bilan prévisionnel (il récapitule l’actif et le passif de l’entreprise dans le futur)

L’actif doit être égal au passif.

L’actif est composé tout ce que l’entreprise possède (biens immobiliers, stocks).

Le passif comporte toutes les dettes de l’entreprise (emprunts, salaires à payer).

  • Le plan de financement (c’est un outil prévisionnel pour anticiper les besoins en financement de l’entreprise de son lancement jusqu’aux trois premières années d’activité).

Cela permet d’anticiper les futurs besoins financiers et d’assurer au mieux la pérennité de l’entreprise.

Il est composé sous la forme d’un tableau en deux colonnes constitué de :

  • D’une colonne emplois (les besoins de financement.
  • D’une colonne ressources (les entrées d’argent telles que la capital social, les emprunts, la capacité d’autofinancement)
  • Le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement

La trésorerie correspond à la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement.

Le fonds de roulement c’est la somme d’argent disponible pour faire fonctionner l’entreprise.

Le besoin en fonds de roulement est ce que l’on a besoin pour continuer à faire fonctionner l’entreprise en attendant que les clients payent.

  • Le seuil de rentabilité et le point mort

Le seuil de rentabilité est le montant du chiffre à partir duquel une entreprise devient rentable.

Le point mort découle du seuil de rentabilité. Il montre le nombre de jours nécessaire pour que l’entreprise soit rentable.

Quels sont les recommandations à suivre dans la rédaction de son business plan ?

  •  Rester simple, précis et éviter le jargon technique.
  • Bien structurer le contenu du business plan.
  • Soigner la forme.
  • Mettre en avant l’essentiel.
  • Ne pas hésiter à parler des difficultés éventuelles que l’on pourrait rencontrer et des questions que l’on se pose.
  • Montrer sa motivation.
  • Illustrer par des visuels (photos / vidéos).

La partie documentaire

Cette partie doit faire l’objet d’un dossier à part pour réunir toutes les pièces justificatives et ne pas alourdir le business plan.

 Quelles sont les aides pour construire son business plan ?

Pour rédiger son business plan on peut se faire aider par :

  • Un expert-comptable ou un avocat spécialisé.
  • Les réseaux d’aides à l’entrepreneuriat.
  • Les applications de business plan en ligne.

En résumé, le business plan est la feuille de route de l’entreprise. Il faut donc prendre le temps nécessaire afin d’avoir un business plan solide.

Il permet de mesurer la maturité et le niveau d’aboutissement de votre projet, de vérifier son réalisme et sa rentabilité et surtout de convaincre les investisseurs afin qu’ils suivent et soutiennent le projet.

Sources : Ici , ici et

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *