Welight citiz de Ibrahim FILALI ne paie pas ses factures

MAUVAIS PAYEURS

Que se passe t-il dans la tête de certains dirigeants à l’instar d’Ibrahim FILALI de Welight citiz ?

Encore un chef d’entreprise qui prend des engagements pour son compte pour ensuite s’y soustraire.

Le 09 Mai 2023, nous accordons notre confiance à Ibrahim FILALI en lui offrant 6 mois d’abonnement à notre logiciel de paie reconnu pour sa simplicité d’utilisation et pour les économies dont il fait bénéficier à ses titulaires.

Un an plus tard, l’abonnement est renouvelé avec succès.

Ibrahim FILALI ne nous a jamais fait part d’un mécontentement et son abonnement est renouvelé le 09 Mais 2024.

Le jour-même Ibrahim FILALI utilise le logiciel et produit différentes fiches de paie :

Ibrahim FILALI

Puis, Monsieur FILALI oppose le paiement de son abonnement. Cela afin de ne pas payer pour les services utilisés. Cela est considéré comme un vol au sens du droit Français.

Le vol est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Articles 311-1 à 311-16 du code pénal.

Il laisse un impayé de 429€HT.

Malgré des relances amiables et des tentatives de contact pour comprendre la situation d’Ibrahim FILALI, aucun règlement ne parvient. Différentes questions nous taraudent …

La société Welight citiz est-elle en liquidation judiciaire ?

Nous avons consulté les sites habituels afin de vérifier que Welight citiz n’est pas en procédure collective :

Welight Citiz

C’est déjà rassurant car il va être possible d’initier 2 procédures à l’encontre de Welight citiz et de monsieur FILALI.

  • Procédure pénale : pour l’opposition frauduleuse, directement auprès du Procureur de la République ;
  • Plainte au Tribunal de commerce : pour l’impayé et l’ensemble des frais corrélatifs à son recouvrement.

Pour quelle raison Ibrahim FILALI agit-il ainsi ?

Sincèrement, on ne sait pas.

D’autant plus que les fiches de paie qu’il a généré avant d’opposer son paiement ne sont pas prises en compte par les organismes sociaux sans la DSN corrélative.

Seul le certificat de travail généré par ses soins est valide. Seulement le salarié concerné par les fiches de paie produites, pourra aisément assigner son patron aux prud’hommes dans ces circonstances.

Nous avons mandaté notre cabinet d’avocats en ce sens pour faire entendre raison à ce monsieur, et pour qu’il ne réitère pas son comportement délictuel auprès d’autres entreprises Françaises.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.